«Je ne veux pas gagner ma vie, je l’ai.» Boris Vian, L'écume des jours

8/12/2010